Réaménagement de la Route de Lavaux

et arrivée du BHNS

Situation

L’agglomération lausannoise, tout comme Lutry, vont dans les prochaines années être amenés à se densifier. De ce fait, le nombre d’emplois et d’habitants sur notre commune va croître, entraînant une augmentation des déplacements.

Il est donc nécessaire d’anticiper cette situation en proposant des infrastructures de mobilité de qualité, afin de garantir aux habitants un bon accès à l’agglomération lausannoise.

 

Dans le cadre du PALM (Projet d’Agglomération Lausanne-Morges), les communes de l’agglomération s’unissent, afin de répondre aux problématiques de mobilité, d'aménagement du territoire et de mise en valeur des paysages.

Sans ces aménagements, et dans la situation actuelle, la circulation deviendrait problématique. L’axe Est-Ouest en direction de Lausanne serait perpétuellement encombré et les transports publics ne pourraient plus circuler de manière optimale, se retrouvant coincés dans le trafic.

 

Le projet

Le projet englobe les réaménagements de la Route de Lavaux, depuis le secteur de la Petite Corniche jusqu'à la frontière avec la Commune de Paudex. Il propose pour la Commune de Lutry :

- la rénovation de la route avec l’installation d’un revêtement phonoabsorbant, le remplacement des canalisations et la modernisation de l’éclairage public ;


- la réorganisation de la voirie dédiée aux automobilistes ;


- l’aménagement, sur certaines portions, de voies dédiées au BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) ;


- la création d’une piste cyclable continue jusqu’à Lausanne et de sas à vélos aux intersections ;


- l’aménagement de trottoirs continus agréables et sécurisés ;

- le remplacement du Grand-Pont par un giratoire régulé, permettant une circulation plus fluide et un accès direct au Bourg ;


- le réaménagement de la place du Voisinand.

Ces réaménagements n’ont pas vocation à faire disparaître les transports privés, mais à faciliter les déplacements pour tous. Que ce soit en bus, en véhicule individuel, à vélo ou à pied, chacun devra pouvoir gagner le centre de l’agglomération de manière facilitée. Toutefois, la priorité sera donnée aux transports publics.

Ces travaux permettront d’accueillir un BHNS qui, grâce à sa voie réservée, conduira les habitants de Lutry à toute vitesse d’Est en Ouest. Grand et rapide, le
BHNS offrira plus de confort, plus de places et surtout garantira les fréquences et le respect des horaires.



 

Plan global du PP7 (Projet Partiel 7)

 

Commune de Lutry - Carrefour du Voisinand

Téléchargez le schéma complet du réaménagement en cliquant ici

 

Le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service)

Circulant en partie sur une voie réservée, les BHNS bénéficient de la priorité aux carrefours. Des privilèges qui assurent la fiabilité des horaires et des temps de parcours. Grands et rapides, les BHNS offrent plus de confort avec :

- un accès de plain-pied;

- davantage d'espace;

- la climatisation.

Ces bus modernes, seront l'un des piliers des Axes Forts, voulus par notre agglomération et soutenus par le Canton, ainsi que la Confédération.

Les avantages du BHNS

 

L'impact

Ces travaux nécessaires au trafic routier ne se posent pas comme de simples caprices cosmétiques. Ils sont destinés à améliorer les espaces publics tout le long du tronçon.

En termes de mobilité, le projet aura pour but de faciliter les déplacements pour tous, en misant sur la complémentarité des modes de transport. L’objectif étant de permettre aux usagers des transports en commun et aux véhicules motorisés de cohabiter tout en laissant la part belle à la mobilité douce.

 

Grâce à ces modifications, les Lutrien(ne)s profiteront de nouveaux espaces de rencontre, d’une commune plus verdoyante, ainsi que de tracés pédestres sécurisés et agréables. Logée entre vignoble et lac, Lutry jouit aujourd’hui d’un cadre exceptionnel. Une bonne maîtrise de la mobilité, la revalorisation des espaces et l’amélioration des espaces piétons nous permettront de maintenir notre qualité de vie.

Des voies dédiées

Des bus adaptés au futur

 

Pourquoi le projet est-il nécessaire?

Aujourd’hui, ce sont plus de 25’000 véhicules en moyenne qui empruntent le carrefour du Voisinand quotidiennement (un trafic supérieur au tunnel du Gothard, qui engrange 17’000 véhicules par jour pour sa part), provoquant des bouchons aux heures de pointe.

 

Au vu de l’augmentation de la population prévue, ce chiffre devrait croître dans la prochaine décennie. Il nous appartient donc d’éviter la congestion, voire le chaos sur les axes routiers de la commune en optant pour des solutions à long terme, telles que le réaménagement de la Route de Lavaux.

 

Nous nous devons de préparer l’avenir aujourd’hui, pour que nos enfants et petits-enfants puissent vivre mieux demain. En optant pour le réaménagement de la Route de Lavaux, nous nous assurons que notre commune maîtrisera son avenir et restera un lieu où il fait bon vivre.

Le projet a pour objectif de :

 

La planification

Le projet d’étude, le projet d’ouvrage et les budgets sont aujourd’hui finalisés. L’ensemble des procédures devraient être terminées en fin d’année 2019 et les travaux devraient commencer en 2020.

 

Les coûts

Étant au stade de projet, les coûts ci-dessous sont indicatifs, ils seront affinés lors du retour de l'appel d'offres.

 

Mesures d'accompagnement

Afin de garantir la fluidité du trafic au sein de notre commune, des feux de retenue seront installés au carrefour de la route de Lavaux et de la Petite-Corniche, à l’issu du réaménagement de la route de Lavaux.

 

Des feux ayant pour objectif de réguler le trafic du haut vers le bas de Lutry seront également installés sur la route de la Conversion. Ils permettront de ne pas bloquer la circulation des Lutrien(ne)s et des transports publics, ainsi que de contenir le trafic provenant de l’extérieur de la commune, aux heures de pointe.

 

Enfin, des rétrécissements de chaussées, des zones 30km/h, des zones de rencontres et des modifications de schémas de circulation seront mis en place, pour éviter un transit indésirable des automobilistes par les dessertes de quartier. Ces aménagements amélioreront également la sécurité des piétons. 

 
 

Questions-réponses

Pourquoi effectuer tous ces travaux pour faire passer un bus ? Ne peut-on pas augmenter la capacité et la cadence de ces derniers ?


En l’état actuel du trafic, il n’est pas possible d’augmenter les cadences des bus, car la ligne 9 ne circule pas en site propre. Elle doit, tout comme un véhicule motorisé individuel, attendre son tour. Elle est donc tributaire de la circulation.




La cadence des trains et leur capacité va augmenter sur les deux lignes passant dans la commune. Est-il donc nécessaire d’engager des investissements sur la Route de Lavaux ?


Oui, il est nécessaire d’engager ces investissements sur la Route de Lavaux.
La Commune de Lutry, par sa position géographique, est la porte d’entrée de l’EST lausannois. Elle se doit d’offrir la meilleure offre possible en transports publics Tl et en train. Etant donné que le trafic motorisé individuel doit être stabilisé dans le périmètre du PALM, et que de plus en plus d’individus abandonnent la voiture au profit des transports publics, il serait regrettable de ne pas poursuivre nos efforts dans ce sens, en garantissant une offre de qualité avec la nouvelle ligne prévue pour le BHNS.




Pourra-t-on encore circuler convenablement en véhicule privé après ces travaux ?


Dans l’agglomération lausannoise, la stratégie de mobilité mise en place par la Confédération, le Canton et les communes vaudoises est organisée autour de 3 types de dessertes : le réseau autoroutier, le réseau ferroviaire et les axes forts de transports publics. Ces 3 dessertes forment ensemble un système maillé, fluide et intermodal offrant une desserte de qualité aux échelles nationale, cantonale et communale.
Le choix de la mobilité durable opéré par les autorités fait ainsi sens, avec une priorité donnée aux transports publics tl, aux trains et à la mobilité douce. Il ne faut pas oublier que la capacité d’un BHNS permet le transport de 150 personnes. Il s’agit de 150 voitures, scooters ou motos en moins sur la route, moins de bruit et moins de pollution.




Le BHNS risque d’engorger la route de la Conversion, puisque la circulation automobile sera rendue plus difficile sur le tronçon Lutry-Lausanne. Comment remédiez-vous à ce problème ? (bus nord-sud et feux de retenues)


Au carrefour du Voisinand, des études ont démontré qu’il y aura certes, aux heures de pointe, des files d’attente, mais celles-ci se
résorberont le reste de la journée. Dès lors, les aménagements prévus ont été pensés pour limiter au maximum ce phénomène et
fluidifier le trafic sur les différents axes, dont celui de la route de la Conversion. Toutefois, il sera toujours plus avantageux d’utiliser
les transports publics.




Quelle est la durée des travaux et quels impacts auront-ils sur le trafic ?


Actuellement, il n’y a pas encore eu de phasage précis des travaux. Toutefois, dès la fin des procédures, nous sommes en mesure d’affirmer que les travaux dureront entre 2 et 3 ans.




J’habite au-dessus de l’autoroute (ou sur les hauts de la commune), est-ce que les feux de retenues m’empêcheront d’aller travailler ou d’aller dans le Bourg ?


En aucun cas les aménagements prévus n'ont pour but d’empêcher les gens d’utiliser leurs voitures, motos ou scooters. Néanmoins, il sera plus avantageux d’utiliser les transports publics, que ce soit pour aller travailler ou pour aller dans le Bourg.




La création d’un giratoire au Grand-Pont ne risque-t-elle pas de saturer le trafic ?


Les études menées pour prévoir et gérer au mieux le trafic à ce point de passage ont démontré qu’il y aura certes, aux heures de pointe, des files d’attente, mais celles-ci sont acceptables et se résorbent le reste de la journée. Néanmoins, les aménagements prévus ont été pensés pour limiter au maximum ce phénomène.




Pourquoi supprimer le Grand-Pont ? Quels avantages ?


Dans sa configuration actuelle, le carrefour du Grand-Pont exclut la possibilité de s’engager sur la Route de Lavaux. Inversement, l’accès à la Route du Grand-Pont et au parking n’est possible qu’en provenance de Lausanne.

Réaménager le carrefour du Grand-Pont apportera :

- Une facilité d'accès en provenance du Bourg à la Route de Lavaux (dans les 2 sens), ainsi qu'à la route d'Ouchy ;
- La possibilité pour les automobilistes en provenance de l’EST d’accéder au Grand-Pont et au parking de la Combe sans passer par la rue des Terreaux ;
- Une redistribution du trafic dans le Bourg ;
- Un gain de sécurité pour les vélos et les piétons.




Pourquoi réalise-t-on autant de réaménagements ?


Il faut avoir à l’esprit que la route actuelle nécessite des travaux (installation de nouvelles canalisations, d'un revêtement phonoabsorbant et remplacement de l’éclairage). L’arrivée du BHNS s’accompagne de plusieurs mesures pour réorganiser et renforcer l’offre en mobilité dans l’EST lausannois. Ces aménagements sont nécessaires et sont conformes aux objectifs et aux volontés du Canton, de la Confédération et de la commune. Ils vont permettre d’anticiper les besoins en mobilité pour les prochaines années et améliorer la qualité de vie des citoyens.




Quel est l’impact si nous ne faisons pas ce réaménagement ?


Le trafic motorisé individuel et la desserte en transports publics de tout l’EST lausannois seront totalement détériorés. Si ce travail n’est pas entrepris, la Commune de Lutry ne pourra que subir le trafic, ainsi que les mesures d’aménagement misent en place par la Ville de Lausanne et par les communes voisines.




Pourquoi un tel réaménagement est-il nécessaire ? Est-ce que le statu quo ne convient pas ?


Le statu quo n’est pas envisageable. Les projections futures montrent qu’à long terme, le nombre d’emplois et d’habitants sur la Commune de Lutry et dans le reste de l’agglomération lausannoise va croître. Cette évolution va entrainer une augmentation du nombre des déplacements. Il est donc nécessaire d’anticiper cela en proposant des infrastructures de mobilité de qualité, afin de garantir aux citoyens un bon accès à la région lausannoise.




Quel est l’impact positif d’un tel réaménagement ?


A l’échelle de l’agglomération lausannoise, la création de la ligne pour le BHNS permettra d’améliorer et de renforcer l’offre en matière de mobilité durable sur l’ensemble du territoire.
Grâce à cette nouvelle ligne, il sera plus facile de traverser l’agglomération en transports publics. Les temps de trajet, les fréquences, et l’amplitude horaire vont être améliorés. A l’échelle communale, le BHNS renforcera l’entier de l’offre en transports publics du territoire lutrien. Il améliorera la desserte EST-OUEST, mais aussi la desserte NORD-SUD de la commune.




Les pendulaires continueront d’affluer dans la commune pour prendre le bus ou transiter. Comment l’éviter ?


Bien entendu, la Commune de Lutry est parfaitement consciente que des mesures devront être prises pour limiter le stationnement pendulaire sur son territoire. A terme, un P+R plus important devra être construit, afin d’englober le trafic pendulaire, mais sa construction n’est pas prévue sur le territoire de la Commune de Lutry. Le Canton et les communes réfléchissent à cette problématique.




Quelle est la projection en termes de véhicule au carrefour du Voisinand ? Avec le projet ? Sans le projet ?


A l’état de référence 2025 sans le BHNS, les mesures d'accompagnement et les axes forts, les principales valeurs du trafic journalier moyen sont synthétisées ci-après :
• La Route de Lavaux est l’axe le plus chargé du périmètre d’influence. Sa charge varie de 13'000 véh/j (à l’est du carrefour Petite Corniche) à 23'900 véh/j (entre les carrefours Voisinand et Grand-Pont)
A l’état 2025 avec le BHNS, les mesures d'accompagnement et les axes forts, les principales valeurs du trafic journalier moyen sont synthétisées ci-après :
• La Route de Lavaux est l’axe le plus chargé du périmètre d’influence. Sa charge varie de 11'800 véh/j (à l’est du carrefour Petite Corniche) à 22'800 véh/j (à l’ouest du carrefour Damataire Nord)




Pourquoi Lutry engage-t-elle CHF 33 mio, alors que les communes de Pully et Paudex n’engagent que CHF 3'120'000.- et CHF 9’750’000.- ? Notre commune doit-elle encore payer pour le reste de l’agglomération ?


Notre commune ne paye pas pour les autres communes. Elle paye seulement les travaux qui concernent directement son territoire.




Comment le budget est-il réparti ?


Acquisitions de terrains et droits CHF 1’650’000
Infrastructures (route, trottoirs, bandes cyclables) CHF 18’175’000
Régulation lumineuse et signalisation routière CHF 2’400’000
Aménagements publics (mobilier urbain, éclairage,…) CHF 3’050’000
Installation du chantier, sécurité CHF 2'845’000
Abris et équipements aux arrêts CHF 515’000
Divers et imprévus CHF 5'250’000

TOTAL HT CHF 33’885’000




Comment ces coûts sont-ils amortis ?


En fonction du financement, ces coûts seront amortis :
- D’une part par un prélèvement sur le fonds de réserves « investissements futurs » pour les coûts financés par les fonds propres de la commune (env 30%) ;
- D’autre part par un amortissement annuel sur 30 ans pour les coûts financés au moyen d’emprunt (70%).




Pourquoi la Confédération et/ou le Canton ne financent-ils pas ces aménagements ?


La Confédération et le Canton financeront une partie de ces aménagements.




Ce nouveau concept de transport engendrera-t-il des coûts d’entretien supérieurs par rapport au système actuel ?


Sur le long terme, l’investissement nécessaire à l’achat de ces nouveaux véhicules sera minime par rapport aux coûts d’exploitation des anciens.




Vous dites que la commune et l’agglomération vont s’agrandir. Pourquoi cela est-il nécessaire ? Ne peut-on pas limiter le nombre d’habitants sur notre territoire ?


La réalité est désormais la suivante : la région lausannoise est attractive. Nombreux sont ainsi les individus qui décident de s’installer dans cette partie de l’arc lémanique. S'il est difficilement envisageable de limiter le nombre d’habitants sur notre territoire, il est néanmoins possible de contrôler l’extension du tissu bâti, afin de consommer moins d’espaces naturels, d’énergies et de limiter les déplacements. La récente révision de la Loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT), largement acceptée par le peuple suisse en 2013, nous contraint en effet à être proactif pour viser une utilisation plus mesurée du sol, garantir des terres agricoles en suffisance, protéger les paysages et assurer une densification urbaine économiquement profitable à long terme.




Des habitants seront-ils expropriés ? Si oui, pensez-vous qu’il est logique d’éloigner nos citoyens du centre en laissant construire des bâtiments dans les hauts de la commune ? Les Brûlées par exemple…


Aucune expropriation ne concerne des immeubles ou des villas. Elles ne concernent que des surfaces inhabitées, sauf pour un bâtiment au Grand-Pont appartenant à la commune.
Le choix de construire des nouveaux immeubles dans les hauts de la commune n’est donc pas en lien avec l’arrivée du BHNS.




Le BHNS entraînera-t-il une augmentation du « trafic visiteurs » à Lutry, prétéritant ainsi notre confort (plage, concerts, commerces, etc.) ?


Etant donné que le BHNS va rendre plus facile d’accès la Commune de Lutry puisqu’elle la desservira, on peut supposer qu’il y aura un effet sur l’attractivité. Les commerces et services présents sur le territoire communal pourront en tirer des avantages. Toutefois, il n’y a pas lieu de craindre une arrivée massive de visiteurs venus de toute l’agglomération pour passer la journée à Lutry.




L’agglomération va accueillir 80'000 nouveaux habitants d’ici à 2030 dont environ 2’000 à Lutry. Est-ce que les frais engendrés par Lutry pour ces nouveaux habitants sont bien légitimes ?


Les nouveaux arrivants ne constituent en aucun cas l’unique raison de développer une voie dédiée au BHNS. L’arrivée du BHNS est aussi un levier pour repenser et réaménager de manière durable tout l’axe de circulation EST-OUEST de cette partie de l’agglomération, afin de fluidifier au maximum le trafic.




Quels impacts auront les travaux sur la fréquentation du Bourg ?


Les travaux liés au BHNS vont bien évidemment engendrer des perturbations sur le trafic. Toutefois, la Commune de Lutry mettra tout en œuvre pour limiter au maximum ces perturbations. Durant les travaux, la circulation dans le Bourg de Lutry restera ouverte, tout comme les différents parkings.





CONTACT
  • Facebook Social Icône

Commune de Lutry

Service de la Mobilité

 

Le Château - CP 190

1095 Lutry

Téléphone:     021 796 21 46

Fax :                021 796 21 49

Email :            mobilite@lutry.ch

Nom *

Email *

Sujet

Message